MOSNIER Emilie France Épidémiologie

Docteure en épidémiologie, santé publique et recherche clinique, Université de la Guyane, 2017

Le projet de recherche

Bénévoles en contexte épidémique : Impact psychologique, protection et innovations dans les pratiques

Mme Emilie Mosnier est médecin et docteure en épidémiologie, santé publique et recherche clinique de l’Université de la Guyane, où elle a soutenu sa thèse en 2017 intitulée « Epidémiologie des maladies infectieuses et épidémiques en milieu isolé Amazonien ». Elle est affiliée à l’Université d’Aix Marseille en tant qu’enseignante-chercheure, et au Centre Hospitalier de Cayenne sur un mi-temps annualisé afin de travailler sur des programmes de santé et de recherche en tant qu’infectiologue.

Sa recherche intitulée « Les bénévoles en contexte épidémique : impact psychologique, protection et innovations dans les pratiques » a lieu à Marseille et en Guyane, et poursuit 3 objectifs :

  1. décrire les conséquences sur le plan psychologique et sur le plan social d’une implication des bénévoles de la CRf dans la réponse à l’épidémie sur le moyen terme ;
  2. identifier ensuite les stratégies d’adaptation individuelles et collectives mises en œuvre par les bénévoles dans deux contextes d’intervention différents ;
  3. analyser enfin comment ces stratégies d’adaptation se forment et se transforment, en fonction des représentations sociales du risque d’être contaminé, du risque d’épuisement professionnel et de l’engagement bénévole.

Les résultats proposeront des adaptations des stratégies de prévention et de soutien aux équipes et mettrons en lumière l’impact de l’épidémie sur les travailleurs bénévoles associatifs pour lesquels peu de données existent. Ils permettront éventuellement de mettre aussi en évidence des créations et adaptations positives à potentiellement pérenniser à l’avenir.