STURMA Aude Sociologie

Docteure en Sociologie, Université Toulouse Jean-Jaurès, 2013

Le projet de recherche

Etude de la vulnérabilité sociale face au risque de pollution de l'eau en vue d'améliorer les capacités sociales et institutionnelles à faire face au risque épidémique lié aux maladies du péril fécal dans le quartier Kierson de la commune de Koungou à Mayotte

Cette recherche s’intéresse à la gestion sociale de l’eau des usagers du quartier Kierson, commune de Koungou, à Mayotte. En dressant le portrait des populations vulnérables au risque sanitaire lié à la pollution de l’eau, l’objectif est d’améliorer leurs capacités à y faire face. La chercheuse s’intéresse ici aux ressorts communautaires liés à la gestion sociale de l’eau et interroge les possibilités de mise en place de campagnes de sensibilisation à destination des populations.

 

Biographie

Sociologue de l’environnement, chercheure associée au Centre d’études et de recherche travail, organisation pouvoir à Toulouse, Aude Sturma s’intéresse au lien entre santé et environnement, plus particulièrement aux interactions complexes entre normes environnementales, organisation sociale, pouvoir politique local et système institutionnel. A travers ses différents terrains de recherche (académique) et d’expertise notamment réalisés dans l’océan Indien, elle a porté son regard sur le lien entre gouvernance locale de l’eau et la précarité sanitaire. Aujourd’hui, la question de l’accès à l’eau pour les publics précaires devient centrale dans ses recherches dans un contexte de changement climatique et d’exacerbation des risques sanitaires qui en résulte.

 

 

Risque épidémique à Mayotte : « Difficile d’appliquer au contexte local les normes qui viennent de la métropole »

Une interview d'Aude Sturma, docteure en sociologie, sur la capacité des populations et des acteurs de la santé à faire face au risque épidémique