Le 12 octobre, la Fondation organisait la 5ème édition de l’Instant recherche, un débat scientifique réunissant en visioconférence chercheurs et experts d’une des thématiques prioritaires de la Fondation. Au programme cette fois-ci, une discussion sur les pays de la zone sud-ouest de l’océan Indien, autour de cinq panélistes :

  • Hugo Drianne, chef de projet GRC Mayotte-Comores au sein de la Plate-forme d’Intervention Régionale Océan Indien (PIROI) de la Croix-Rouge française ;
  • Sylvie Malardel, enseignant-chercheure à Météo France ;
  • Dolorès Pourette, anthropologue de la santé à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) ;
  • Aude Sturma, sociologue de l’environnement, chercheure associée au Centre d’Etudes et de Recherche Travail, Organisation Pouvoir à Toulouse (CERTOP/CNRS) ;
  • Annabelle Jaccard, psychologue clinicienne et docteure en psychopathologie et psychanalyse.

Les 1 et 2 juillet 2021, la Fondation Croix-Rouge française, en partenariat avec l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), la Plateforme d’Intervention Régionale dans l’Océan Indien de la Croix-Rouge française (PIROI) de la Croix-Rouge française, et l’Université de la Réunion organisait sa conférence internationale annuelle sur la transition humanitaire à Saint Denis de La Réunion.

Durant ces deux journées qui ont réuni à distance et en présentiel une centaine de parties prenantes de l’action humanitaire, de l’économie sociale et solidaire, ainsi que des chercheurs universitaires impliqués dans la région, les échanges ont visé à analyser les changements en cours, à interroger les enjeux les plus importants et à créer un dialogue entre acteurs universitaires et humanitaires pour mieux définir, comprendre et anticiper la transition humanitaire en marche dans les États insulaires de l’océan Indien en lien avec des pays continentaux voisins.

La cinquième édition de « l’Instant recherche » de la Fondation a réuni ce 12 octobre 2021 un représentant de la PIROI et des chercheures en météorologie, anthropologie, sociologie, psychologie sur le thème «Océan Indien : terre de défis et innovations pour les acteurs humanitaires ». L’objectif était de poursuivre les échanges entamés lors de la dernière table ronde de la Conférence intitulée « Les sciences au service de l’action humanitaire : comment renforcer les liens entre les acteurs scientifiques et opérationnels dans l’océan Indien ? »

De par leurs spécificités, ces territoires reflètent de multiples défis et difficultés pour les acteurs humanitaires. Ils sont aussi, en conséquence, des territoires où les acteurs humanitaires doivent innover et travailler à adapter leurs programmes à ces difficultés et spécificités multidimensionnelles. Cet « Instant recherche » a témoigné des efforts entrepris en ce sens, et notamment des initiatives nées de collaborations entre acteurs humanitaires et scientifiques, pour enfin aborder les conditions d’une bonne synergie entre eux.

Une cinquantaine de personnes (universitaires, académiques, acteurs de terrain, ONG, étudiants, institutionnels) ont assisté au débat et l’ont enrichi en fin de session avec de nombreuses questions concrètes adressées directement aux panélistes.

Revisionnez les échanges


Retour sur les éditions précédentes de l’Instant recherche :

IR4 : « Le regard des sciences sociales sur les catastrophes »
IR3 : « Le regard des sciences sociales sur les migrations »
IR2 : « Le regard des sciences sociales sur une action humanitaire locale »
IR1 : « Le regard des sciences sociales sur les épidémies en Afrique »